Dispersion

La nuit disperse nos idées
Le van n’a plus d’essence
La Ford Mustang prend la pluie
J’ai dansé au fond d’un puit de poussière
Les nuages ont fait flamber l’aurore
Il pleut des notes de musique syncopées
Le van s’est arrêté net
La Ford Mustang a pilé, le ciel brûle
Viens danser dans les lacs de crépuscule
Le poison des heures noircit nos lèvres
Il pleut des braises — il pleut sans cesse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s