Story of my life

J’ai dit que j’allais sortir le chien
J’ai écrit un poème
Il pleuvait des cendres sur les trottoirs glacés de rose
J’ai dit que j’allais faire la vaisselle
J’ai brisé une assiette et j’ai écrit en alexandrins
J’ai ramassé chaque éclat de céramique baigné dans l’ennui
Mon sang perlait sur le carrelage maculé de lumière blanche,
J’ai dit que j’allais sauver le monde,
J’ai écrit un poème
Et la fenêtre s’est ouverte et a laissé s’échapper mon secret
En rafales de vent d’est
Il pleuvait à grosses gouttes, des poings lumineux de pluie ;
J’ai écrit un poème,
Des vers silencieux, pétris dans la farine du quotidien,
Eclairés à la bougie, à la lueur de ton visage —
J’ai dit que je n’écrirai plus de poème ;
Mais je me suis assise dans le sable et j’ai tracé des vers
Avec l’eau de l’océan noir de monde,
Et revenue dans le tumulte ferreux urbain
J’ai marché longtemps en écrivant un dernier poème,
Le quai du métro était désert, la nuit
Faisait descendre sur la ville un escalier de soierie noire
Et les étoiles chantaient en répétant mes mots ;
J’ai écrit un poème,
J’ai comblé la fissure de mon cœur
Avec l’obscurité allégorique de mes pensée
Et les syllabes pleuvaient et résonnaient sur le goudron
Illuminé simplement par le halo moite et pailleté des lampadaires
Le marbre enchanté des pavillon s’imprégnait de mes mots
Et la ville était transfigurée par la joie
J’ai écrit un poème

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s