L’homme de Tallinn (Estonien + Français)

Je suis monté sur la haute tour de Kuldjala
J’ai brandi le poing dans l’obscurité, un projecteur braqué sur moi
Les gyrophares de la police massacraient la beauté des remparts
Dites-moi où je peux trouver l’homme le plus sage d’Estonie ?

Je veux qu’il me baptise à la lumière de quais
Mais le port de Vanasadam reste silencieux, je marche dans la zone d’affaires de Tornimäe
En me balançant sous la lumière de la lune
Je tire sur les étoiles à mains nues

Je cherche l’homme le plus sage de la ville
Mes mains s’agrippent sur le cou de la nuit
Le centre financier de Roterman s’estompe
Les lumières s’éteignent de bon coeur

Mon sang coule dans les flaques
Un avion passe au-dessus de mon cou blafard
Dites-moi où je peux trouver l’homme le plus sage de Tallinn ?
J’ai visité chaque immeuble coloré du quartier d’Astangu

Je ne l’ai pas trouvé, la nuit rougissait de désespoir,
Toompea (la colline de la cathédrale) surplombe ma déception
Je cherche l’homme le plus sage de Tallinn
Un cavalier russe a donné un coup d’épée dans la nuit froide

Le lac Harku reflétait la scène de la mort d’un ange
Le château de Glehn s’est illuminé, les vagues sur la rivière Pirita
Secouaient doucement les bateaux de passage
J’ai marché sur les quais les yeux fixés dans mes pensées

Sans entendre le vent, sans voir le temps qui t’emmenait
Je cherchais l’homme le plus sage d’Estonie
Je n’ai trouvé que des braises sur la plage de merivälja
La fatigue infernale, et mes yeux fermés dans le brouillard

La neige est tombée sur la statue d’un chevalier Danois
Son fantôme brûlait une forteresse en pierre sur son passage
Le brouillard enveloppait nos promesses d’avenir
Dites-moi où je peux trouver l’homme le plus sage d’Estonie ?

Je veux lui demander de percer mon cœur avec la lumière des étoiles
Mais l’église au toit fragile de Saint-Olaf reste silencieuse
Et Dieu compte les heures, et refuse de me répondre
Je suis monté sur la haute tour de Kuldjala

J’ai brandi le poing dans l’obscurité, un projecteur soudain braqué sur moi
Les gyrophares de la police massacraient la beauté des remparts
Dites-moi où je peux trouver l’homme le plus sage d’Estonie ?
Je veux qu’il me baptise à la lumière du port et qu’il fassse de moi son disciple

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s