Isyan / Révolution (Turc + Français)

Je ne sais pas pourquoi le gökyüzü (ciel) nous dévisage avec mépris ;
Il m’est d’avis que les étoiles devraient redescendre de leur piédestal
Ont-elle essuyé mes larmes lorsque j’ai pleuré ton départ ?
— Non :
C’est à la deniz (la mer) que je me suis confiée

Tu vois mon ami, c’est l’eau qui devrait toiser nos vies par le ciel !
L’evren (espace) serait une gece (nuit) liquide
Les étoiles seraient submergés par notre aşk (amour),
La lune naviguerait jusqu’au ponton de la folie
Et ma fidèle kısrak (jument) apprendrait à nager dans ce ciel flottant
Oui, je crois que tout serait différent, si nous habitions un rêve liquide

Et si mon rêve est impossible,
Et si le ciel persiste à demeurer insensible aux pleurs des héros de l’isyan (révolution),
Au bahar (printemps), je me changerai en serçe (moineau)
Pour pouvoir venir me poser sur ton épaule
Je te regarderai écrire
Pendant que le ciel fera pleuvoir sur Istambul une pluie dorée.

Ma şehir (ville) n’aura pas changé,
Les evler (maisons) seront les mêmes,
Le ruh (esprit) de mon père sera toujours assis devant notre maison
Et la paleur de ton visage sera restée intacte,

Mais je m’envolerai en emportant mes souvenirs et une partie de ton yürek (coeur)
Il ne restera de nous deux que ces vers et une Şarkı (chanson) d’amour triste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s