Hold-up poétique

J’ai acheté des kalaches, des cartouches de 7,62mm
Je vais braquer la poésie ce soir
Hold up sur les mots et les rimes
La nuit m’étouffe de ses conseils maternels

J’ai mis un masque blanc, une chemise noire
Je vais braquer la poésie ce soir
Je descends sur le boulevard plein phares
Les étoiles me fusillent du regard

J’ai acheté un fourgon au marché noir
Je vais braquer la poésie ce soir
Et la lune a une beauté anonyme, sans fards
Mes mains sont crispées sur le cou de la nuit

J’ai tiré trois coups sur la beauté du soir
J’ai braqué la poésie, je pars
Paris m’a remis sa lumière en tremblant
Et la nuit pleurait des larmes d’argent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s