Aliénor d’Aquitaine


Reine de France et d’Angleterre
Ses doigts fins battent la mesure
Un troubadour chante en langue d’oc
Une magicienne envoie des colombes en enfer

Fille aînée du duc d’Aquitaine
L’amour courtois, le rayonnement de la langue
Ne sont que le reflet du soleil médiéval
Les robes sont lourdes, les pas pressés

Des ateliers de tapisseries sont crées
Nuit de noces au château de Taillebourg
Macabru est renvoyé de la cour
Pour avoir chanté à la reine son amour

Aliénor offre à son époux
Un vase taillé dans du cristal de roche
Donné à son grand-père
Par le roi taïfa de Saragosse

La deuxième croisade en marche
Aliénor revient seule par bateau
Délaissée par Louis VII
Sa nef est prise dans une bataille

La légende noire de la reine d’Aquitaine
Son fantôme dans les nuages de l’Histoire
Jean de Salisbury trace son nom sur le papier jauni
La cathédrale de Poitiers lui doit la vie

L’abbaye de Fontevraud sous la pluie
Son gisant nous attend, les couleurs ont survécu
Dans ses mains ridées le Livre de Vie
La reine lira chaque jour de sa mort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s