Perestroïka

La révolution est en marche,
Les pétales des violettes
Pleuvent sur le visage de l’homme d’Etat
Le cœur de la société soviétique explose
L’avion a décollé un mardi, enveloppé de fumées puantes
Le conflit est nucléaire dans les yeux des passantes
Les nuages ont pris d’assaut la nuit
Ils ont étouffé le noir et ont restauré la lumière
Perestroïka de glace
Opéra au sommet de l’Etat
Le visage de Gorbatchev plissé comme le rideau des doutes
Une violoniste a déchiré le manteau du soir
Avec son archet, elle coud un sourire sur nos poitrines
Les fleurs sont blanches et roses
Un homme se tient debout, sur un pupitre en bois
Exhortations au ciel, Dieux insalubres, enfants chéri du communisme,
La révolution est en marche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s