Le cadavre d’une étoile


Les van de police sont partis
On a versé du champagne
Sur le cadavre d’une étoile

Ton sourire est resté accroché
A l’anneau d’or du soleil
J’ai couru à travers la ville
La pluie dévorait le béton

On a versé un jerrican d’essence
Sur le cadavre d’une idée
Un rossignol agonisait,
Le nuit étouffait les sons

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s