Voltige aérienne


La lune applaudit depuis son trapèze aérien
Le public est stupéfait, son souffle
Est retenu par l’aviateur

L’Extra 300 fend la brume mauve
Depuis sa prison de ciel
Et vole, et survole l’océan de nuages

Il pleut des gouttes froides
Sur les ailerons sur-dimensionnés
Le public est parcouru par une onde de joie

Acrobatie nocturne, saltimbanques des cieux
Le ciel se pare de volutes de fumée roses
Les enfants rient dans le giron des matrones

Et la nuit enveloppe chaque acrobatie
D’un sourire léger et mystérieux
Les avions pilotent chaque regard

Les barrières de l’aérodrome ont tremblé
La nuit cède devant les assauts des avions
Et larguent de la poussière d’or dans leur sillon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s