Promenade

Les jours sont des miroirs
Ils réfléchissent nos regards
Au milieu d’un ciel sensible
Les roses ouvrent une travée
Dans ma conscience embrasée
Mes idées sont un peu trop fraîches,
Le sourire du matin se déride,
Jardins d’amaranthe blanche,
L’art est une déesse ailée
Une palette de couleurs brûlantes
Promenade dans les méandes de l’âme
Dans mon esprit glacé et hésitant,
Fleurs enlacées, pleurs violet — le nuit
Dévore mes illusions sereines,
Les jours sont des miroirs,
Ils réfléchissent mes faux espoirs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s