Nuit Shakespearienne

La nuit est shakespearienne
Un caïd et une ballerine se disputent les étoiles
Et s’embrassent boulevard des Maréchaux
J’enfume les lacs romantiques de mes mots
Les enfants jouent, le parc est grillagé,
La télévision baisse mes paupières candides
Shooting en freestyle sous la pluie
Caméra embarquée sur les Quais de Seine,
One shot amoureux, la nuit éclaire
Nos légendes urbaines en larmes salées sur le béton
Les néons violets réflechissent nos errances
Ton regard sur une vitre, rideaux déchirés,
Je finis la course en PLS — Voyageur, je suis
En immersion dans les montagnes de l’amour
Et la nuit est shakespearienne
Format 66 minutes, boulevards déserts,
La pluie délave les yeux des anges,
J’enfume le ciel de mon destin de cristal
Tu as joué entre les lignes, et j’ai perdu
Les roses de ma conscience sont tombées en centre
Et l’amour éteint la toche de mon âme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s