Archéologie de ma douleur

La fiction distord le réel
L’invention des horloges
21ème siècle à toute vapeur
Fusée vers l’horizon divinatoire
Murs de souffrances fantômes,
Edelweiss éclaboussée de sang
Réalisme des fleurs du mal
Ma douleur guette à l’affût,
Discothèques funèbres et sales,
Le soleil protège mon passé,
Le fantôme des cerisiers
Et l’amour, pellicule épaisse,
Photographie ma conscience noircie
En mille flashes désespérés
Ma vie est un roman gothique,
Une terreur savoureuse,
Voyegeur debout sur la rive du lac,
Les fumées aériennes, ton mythe sur ma langue
Le brouillard a recouvert nos âmes,
Et nos coeurs sont une lampe-torche
Dans cet océan de mensonges fuligineux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s