Le brasier

Une réunion de nuages nous a servi de toit — Voyageur,
La nuit allumait de ses doigts fins la cire lunaire d’août
Nous étions sur ta terrasse, l’air tiédissait
Et un champ de lavande a brûlé devant nous
L’incendie a gagné nos coeurs mélancoliques
Je t’ai embrassé sous un soleil pluvieux
Voyageur la ville s’est mise à danser autour des flammes bleues
Et les fleurs s’embrasaient dans ce monde infernal
Cent soleil muet, parterre de braises foulées,
Mille étoiles incendiaires,
J’ai été discourir avec les étoiles près du feu,
Un nuage violet accompagnait mon coeur sage
Et la musique est venue me hanter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s