Le Prezydent de Pologne / Le président de Pologne (Polonais / Français)



« Je suis le Prezydent (président) de Pologne
Les murs de ma villa ont été repeints en niebielski (bleu) 
J’ai joué à la boks (boxe) avec Dieu
Un mecz (match) sans victoire finale

Et les fantômes de Katyn
(assassinat de masse par l’URSS de milliers d’officiers polonais en 1940, ayant pesé longtemps dans les relations entre les deux nations)
Se penchent sur mon bureau en acacia,
Les ombres renversent la table de négociation
La sukienka (robe) de mon amante s’est envolée

Le visage de la corruption
A le sourire d’une belle jeune fille,
Et celui de l’embargo Russe
L’éclat des pommes offertes aux touristes

Et comme des promesses de lendemains qui chantent,
Des rogaliki (croissants) à la bouche
Les jeunes gens s’époumonent devant mes fenêtres
Sous le basen (piscine) de plâtre du ciel »

*_*_*
Voyageur entends-tu dans le telewyzor
Le Prezydent de Pologne faire un discours ?
J’admire le ciel sur Nowy Swiat (avenue principale de Varsovie)
Les komar (moustiques) brûlent sous la chaleur d’août

Voyageur je boirai le sol (sel) de ton sourire
Jusqu’à en avoir mal au cœur
Tends-moi cette lemoniada (limonade) gazeuse,
Que j’étanche ma soif en quelques secondes

Sommes-nous szalony (fous) sommes-nous ivres ?
Ou des rêveurs d’un monde idealny (idéal) ?
Notre relation est un tramway d’encre
Cette poésie est un aller simple pour mon coeur

Toi qui a laissé le tien en Rosja (Russie)
Regarde par ce telewizor (téléviseur) ébréché
Parler le Prezydent de Pologne,
Le monde est encore plus fou que nous !

Les guerres se succèdent aux prières
La musyka (musique) de l’Histoire ne me plait pas,
Je veux que notre duel dure toujours
Je veux t’entendre réciter mes vers sous la pluie
Sans que le firanka (rideau) de théâtre ne tombe

La zegar (horloge) du réel affiche une heure invisible à nos yeux,
Nos fuseaux horaires ont beau différer
La poésie retient les nuages loin de mon âme
Sa latarka (lampe torche) bat en brèche la nuit

Elle trace un paszport (passeport) de flammes bleues,
Un samolot (avion) de papier brûlé entre nous
Le chodnik (trottoir) de cette ville pâle
Brûle du feu incandescent des songes

Voyageur, prends une aspiryna (aspirine)
Si tu souffres pendant cette aventure,
Mon coeur a pris la couleur du grejpfrut (pamplemousse)
Quand tu t’es mis à lire ces lignes

Ce szminka (rouge-à-lèvre), j’en ai besoin
Pour dissimuler mon sourire
Je te ferai une pasek (ceinture) de mots obscurs
Je t’écrirai un parasolka (parapluie) d’encre
Pour te protéger des braises qui volent dans le ciel

Mais dwunasta (minuit) sonne
Ma kurtka (veste) sent la fumée
As-tu ouvert cette nouvelle koperta (enveloppe) ?
J’y ai laissé un peu de mon sentiment pour toi,

Mon âme est restée accrochée aux pommiers de Varsovie
Et le Prezydent de Pologne parle dans le telewyzor
Mais la poésie n’a pas de couleur politique
Dans Varsovie huilée par les réverbères

L’amour est un biznesmen (homme d’affaire) impatient
Qui déchire chaque carton d’invitation
Chaque lettre un peu trop aguicheuse
En pensant à la personne qui lui manque

Et la poésie est un terrain-vague,
Elle est une usine désaffectée
Dans laquelle fument des grappes de jeunes gens
La poésie est une drogue urbaine, une folie

Do widzenia (au-revoir) Prezydent,
Le souffle de la langue polonaise
Restera longtemps dans ma poitrine
Tant que je respirerai, ces syllabes chaufferont le bois de mon âme

Voyageur, l’autoroute est en feu
Une apteka (pharmacie) tombe en cendres
La droga (route) de la poésie peut être brûlante,
Les braises constellent la nuit comme des étoiles

Tu sais, j’ai de la menthe pour toi (proverbe : tu me plais)
Si j’arrive après les oiseaux (proverbe : en retard)
Garde-moi une place près de toi
Prenons un verre de thé glacé au bord de la rivière de Varsovie


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s