Le testament d’Asanté (Farefari/Français)


Je suis le fossoyeur de la forêt d’Asanté
Tous les jours mes mains calleuses
Ramassent les perles de nuit aux cous des suicidées
Mes propres souvenirs m’enivrent de leur parfum venteux

Dans les banques de Bolgatanga
L’anglais officiel fait ses lacets devant les vitres sales
La Volta blanche passe au sud du pays Farefari
Et j’officie auprès des corps de la forêt, je charrie les âmes

Si l’enfant nait pendant ta visite étranger,
C’est toi qui lui donnera son nom
Tu as prononcé le nom d’Atina (la terre)
La forêt s’est mise à trembler ; l’orage a pulsé

Tu as fait tomber des pesewa dans l’eau sale
Mes doutes giclent en royaumes désunis
Sur les reflets bleu froids de la forêt d’Asanté
Christiansborg prend le nom d’Accra

Le soir tombe dans un demi-sommeil
Sur les tisi (territoires agricoles) au barrage de Vea,
Une femme les cheveux ployés sur un wuka (tissage)
Dix hommes prennent la relève du soleil kurega (travaux de fer forgé)

Evangélisme de Haute Volta regarde !
Mon âme salive, un baa (chien) a mordu mon passé
L’œil d’un nuage diffuse la sagesse du yaaba (ancêtre)
M’emmènes-tu au gyana ? (paradis) femme ailée ?

Le firmament ouvre ses voilages naa (maintenant)
Et l’or gelé d’une sîfo (abeille) silencieuse
Qui a traversé les dépôts d’ordures
Se change en fumée et noircit l’avalanche de mes mots

Avant de venir mourir dans le creux de mousse de la goo (forêt)
Une marmite du sorgho rouge parfume son cadavre,
Je te souhaite de bonnes funérailles l’abeille
Du sucre, du piment de l’orange du gingembre

Voyageur, tes yeux sont comme le fruit de l’ébène
On a sacrifié un oiseau pour le bonheur d’un Dieu ivre
Chaque être humain a son sigere (guide spirituel)
Et les pleurs masquent nos sourires de givre

Le mariage aura lieu à Sirigu, lorsque la forêt se sera tue
Si l’enfant nait pendant ta visite étranger,
C’est toi qui lui donnera son nom
Tu as prononcé le nom d’Atina (la terre),
La forêt s’est mise à trembler, la forêt d’Asanté

Note : le farefari est une langue de l’Upper East Region du Ghana, égalemetn parlée au Togo, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Le nombre total de locuteurs est estimé à 450 000 personnes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s