Génération

Je brosse mes cheveux blonds
Devant un monde en cendre
Que les plus de trente ans
Ne peuvent pas comprendre.
Génération hébétée

Le soleil prend la pluie
Nos existences aussi.

J’ai pris des rails de technologie
Un verre de vin à la main
Mon pull Alexander McQueen
Est trempé de sueur bleue
Génération amoureuse

Nos bottes nucléaires
Captent les vibrations de la terre.

Nous voyageons autour
De nos idées glamour
Les piscines sont remplies d’insectes
Le safe-sex est notre nouvelle matrice
Génération expiatrice

Et devant la rue St-Guillaume
Le parfum éclatant de blancheur
De ton cocktail à la vodka.

Avec un flegme immense
Retoucher le sens
De nos existences
Génération inspirée

Sur Internet déjà la redescente
Nous regardons brûler le monde,
Zombies au sourire fêlé.

Nos gestes sont accentués par le rhum
 »Barbie, l’amour dans une voiture
Plutôt sur le capot »
Génération paniquée

Allongés dans le salon
Avec un verre de jus de menthe,
Regarder chuter le monde
Dans une autre capitale.

Dans les condos éclairés à la lampe
Le soir expresso anthracite
Tombe en pixels nonchalants.

La terreur plane
Sur nos visions lucides
Nos lunettes inexpressives
Masquent
Notre regard pâle
Le monde est un bide total

Génération anesthésiée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s