Comme un hiver / Winter’s Way (Franziska Schweitzer / traduction Nina Cabanau)

La neige doucement dévale
Les rameaux et les branchages
Enveloppe le daim de son frisson,
Dans son galop ; en bondissant
Elle blanchit le monde hors des murs,
Et nous offre sa chaleur hivernale

L’éclat des baies pourpres
Jaillit dans la lumière ensoleillée de l’hiver
Sous un ciel d’un bleu pâlissant,
Aigue-marine et brillant comme jamais —
Bientôt les rêves obscurs et interminables de la nuit
Voileront nos yeux envoûtés

Les couleurs se sont dissoutes
Sous la robe noire et blanche de l’hiver
Le lac s’est figé en une étendue de glace bleue
C’est comme si les cieux s’étaient résignés à descendre sur terre
Et le souffle d’un parfum de cannelle
Entraîne le spectateur dans un hiver de sucre et d’épices

*****


POEME ORIGINAL (ENGLISH VERSION – ORIGINAL BY FRANZISKA SCHWEITZER)

The snow gently falls
On twigs and on branches,
Around the quivering deer
That canters and prances;
Whitening everything outside these walls
Bringing us wintery cheer.

Red berries do gleam
In the winter sun’s light
Beneath a pale blue sky –
Aquamarine and unusually bright –
Before long night’s dark dream
Does veil the enchanted eye.

Lost is the colour
Under winter’s white and black gown.
The lake froze over to a plain of blue ice
As if to earth the sky has stepped down.
Wafting over comes a cinnamon odour,
Calling the spectator to sugar and spice.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s