We tell jokes

We tell jokes,
On se raconte des cracks,
Mais le sang se remarque
Sur les passeports sans visas
De nos envies dépassées
Les nuages roulent vers l’océan
A 80km/heures
On raconte des cracks
Aux gamins en cirés jaunes
Que l’on était autrefois
L’un de nous s’endort lentement
A l’arrière de la Clio
Un clocher sonne la matinée
Bloody Mary nous a virés
De son entrepôt de saoulards,
On écume les allées
On s’écoute parler
Avant que la voiture ne cale :
Aucun mensonge n’est gratuit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s