The scent of wild streets

Do not look back on
My shadow preyed by the colds
Plunge your fresh eyes
Into flames’ and mulberry’s scents

Into the drunkedness of wise horses,
Into the scents of wild streets
The glacier of languages
Mets, and flows until hells

A starling bird bleeds, turns the sky blue
Eternal snow strikes
A police van, and the seas
Are observed by deep shadows

Draw this curtain, it masks the moon
And the mandarine fields
Do not look back on
My shadow preyed by the colds

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s