ONE-THREE

ONE – THREE. Vous brûlerez ici
Si ne plaquez un mouchoir sur votre ennui
Sur votre nez aussi
Les relents de cette rue dispersent la pureté de la nuit


ONE – FOUR. Les anges ont déserté cette aventure
Ici la lumière se fait rare
Les ordures jonchent les trottoirs
Et ces salons ont le charme de mouroir


ONE-FIVE. Baissez vos yeux sur la médiocrité qui pave
Cette ruelle, sur ces gens que l’humiliation lave
Tous les jours comme une pluie de braises sous laquelle l’honneur couve

ONE-SIX. Les flaques d’or réfléchissent
Les boucles d’oreilles de ces femmes ; elles passent
Dans cette rue et votre regard suit leurs traces
Sans que votre dégoût ne cesse


ONE-SEVEN. J’ai pour ces gens une amitié vaine
La boue a avalé chaque parcelle d’eau saine
Et nous mourrons de la peine
Que l’oppression en cet endroit amène


ONE-EIGHT. Avez-vous suivi mon conseil à la lettre ?
Votre mouchoir tremble. Prenez ma main, entrez sans crainte,
La porte est ouverte.
Mais ne levez pas les yeux : on pourrait voir votre épouvante

ONE-NINE. Le stigmate de l’agonie plane
Sur cette nuit ; voulez-vous que je vous emmène
Dans un autre taudis ? Cette rue en est pleine
Vous y verrez brûler et le feu et la haine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s