CESIUM 134

« Is this a dagger which I see before me, the handle toward my hand? » (McBeth)
Hawaï tousse dans le soleil lourd
Trouvé : du césium 134 dans du lait
Les habitants font leurs valises
En cohortes sourdes devant l’église.
L’officier a réservé sur la côte est,
Une bourde phénoménale
Sa femme crie en ramassant le journal
Sur la plage d’Oahu le soleil se lève sans bruit

« ‘Cry “havoc!” and let slip the dogs of war‘ » (Jules César)
Une clôture grillagée brouille les regards
Le brouillard danse sur un talus de lierre,
Dix hommes encerclent une masse d’ombre
Si la vérité a un sourire tranquille
Le crime a un laisser-passer pour cette ville ;
Il neige sur le sommet de Mauna Kea
Et la lave entre dans la mer

“Hell is empty and all the devils are here.” (La Tempête)
Elle a de la rosée à la commissure des lèvres
Cercles de craies autour de sa dépouille
L’alizée brûle deux pommettes à peine vivantes
La voiture, une Simca Aronde,
La clef dort sur le contact, le moteur gronde
L’antenne a été arrachée sans émotion
Par un voyou tabassé en prison
Des traces de pneus sur l’herbe fraîche

“Stars, hide your fires; Let not light see my black and deep desires.” (McBeth)
Des passereaux en feu
S’envolent des palmiers
Un bungalow oblitéré par le soleil
Quelques mots trahissent la pénombre
Comme des étoiles la nuit
Les pupilles d’argile rouge
Des voitures officielles
Trompent la lumière bleue,
Aspirent en silence les routes
Une guitare acoustique
D’acier trempé
Noie la partition de l’été

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s